Nathalie Simon sur le découverte de la Ciotat

Publié le : 06 Octobre 2004
Par : Nathalie Simon
 
A la Ciotat, j’avais décidé de faire le découverte, car je me sens encore juste pour l’Iron B (l’année prochaine !)
Le temps exceptionnel qui nous a accompagnés pendant toute la course a grandement contribué au succès de cette épreuve, qui s'est courue à guichets fermés.
Ma course :
Je me suis fait piégé bêtement en natation par un rideau de moins rapides que moi, et j’ai dû en contourner quelques-uns ce qui m’a fait certainement perdre 2 mn…
Le vélo là-bas n’est pas une partie de plaisir et c’est encore ma bête noire (je crois que je n’ai pas vraiment le gabarit d’une grimpeuse : 176cm…) et j’en ai bavé dans la montée de Ceyreste). Il me faut encore rouler avant d’espérer quoique ce soit en vélo…
Malgré tout j’ai limité les dégâts en attaquant la course à pied relativement en forme. Je visais la charmante demoiselle (troisième) à deux minutes devant moi. A force de volonté je la rattrape et là elle pique un sprint… J’ai alors compris ce que "plus de jus" veut dire. J’étais incapable de la suivre (elle, ses 18 printemps et ses jambes de junior).
Je termine donc 4ème ( première vétérane) avec quelques regrets mais une forte motivation pour l’année prochaine.

Je pars jeudi au Sri Lanka pour participer au raid Vittel, et le 31 octobre c’est la classique Marseille-Cassis : quelle vie de chien…

> fin de l'info

commentaires


Pas de commentaires pour le moment

Ajouter un commentaire :

Vous devez posséder un compte et être authentifié pour déposer un commentaire.