Publié le: 24 Février 2008
Par: Penel Arnaud
Faris Al Sultan vainqueur de l'Ironman Malaisie 2008Belinda Granger explose le record de l'Iroman Malaisie

Grosses performances en Malaisie

Photo par IronmanLive

Traduction(s) : en

Faris Al-Sultan s'était mis beaucoup de pression en venant à l'Ironman de Malaisie, déterminé qu'il était à rebondir après une "décevante" année 2007, et de prouver qu'il demeure l'un des meilleurs triathlètes du monde. Belinda Granger était tout aussi déterminée à renverser la vapeur sur Yvonne van Vlerken, qui lui avait volé la vedette lors d'une course en Allemagne l'année dernière.

Les deux favoris ont réussi dans la chaleur de Langkawi à mettre la main sur la course, baptisée "The Toughest Show on Earth". Al-Sultan s'est imposé sur le reste de ses concurrents de plus d'une demi-heure, alors que Granger prenait l'ascendant sur van Vlerken dès les 10 premiers kilomètres du marathon.

Le show de Faris commence à vélo

La journée débutait par une natation rapide du Canadien Mathieu O'Halloran, qui sortait devant Al-Sultan au terme des 3,8km. Cependant il ne fallait pas longtemps pour l'allemand pour prendre la tête une fois la première transition quittée. Al-Sultan dominait simplement de la tête et des épaules les 180km de vélo, arrivant à la seconde transition avec plus de 20 minutes d'avance sur  O'Halloran, le Canadien Luke Dragstra et le tchèque Petr Vabrousek. L'autrichien Elmar Schuberth arrivait pourtant avant ce trio, mais devait passer cinq minutes en prison pour une pénalité pour drafting.

Si Al-Sultan n'avait pas été de la course, l'arrivée aurait été très disputée. Schuberth reprenait rapidement la deuxième place à pied, tandis que Vabrousek ne progressait plus. Les deux Européens couraient ensemble pendant la majeure partie de la deuxième moitié du marathon avant que Vabrousek ne s'arrache au cours des quatre derniers kilomètres pour s'emparer de la  seconde place après les troisième, quatrième et cinquième places qu'il avait déjà remportées à Langkawi les années précédentes.

Schuberth prenait la dernière place du podium, tandis que O'Halloran se classait quatrième pour  son tout premier Ironman. Dragstra terminait cinquième et Park Byunghoon sixième.

"Attrapez-moi si vous le pouvez"

Belinda Granger prenait rapidement l'ascendant sur sa coéquipière et amie Hillary Biscay, alors en tête après la natation, durant les premiers kilomètres à vélo, gagnant du terrain durant tout le reste de la partie cycliste. Durant les deux premières boucles du parcours, l'Australienne creusait un  écart de plus de 10 minutes sur van Vlerken, mais au cours des derniers 60 km la jolie blonde Hollandaise reprenait une partie du temps qu'elle avait perdu.

Au démarrage du marathon van Vlerken n'avait qu'un peu plus de huit minutes de retard. Au cours de la première moitié des quatre-temps allers-retours, elle gagnait encore régulièrement du temps. Au 21ème km, l'avance de Granger n'était plus que de 3:20, mais au cours des trois kilomètres suivants Van Vlerken ne reprenait que cinq secondes.

Avec 10 km à effectuer, seules 2:45 séparaient les deux femmes, ce qui fut le plus proche écart que van Vlerken réussit à avoir, le manque de fraîcheur l'empêchant d'aller chercher la victoire. Granger éclatait le record de la course détenu par Nicole Leder de plus de 12 minutes, tandis que van Vlerken, pour son premier Ironman officiel, obtenait son visa pour Kona en octobre.

La troisième à l'arrivée était Yasuko Miyazaki, qui réussissait à priver Hilary Biscay de podium. Le top 5 féminin est bouclé par l'Autrichienne Ute Streiter.

Source : IronmanLive
Résultats ici

> fin de l'article

commentaires


Pas de commentaires pour le moment

Ajouter un commentaire :

Vous devez posséder un compte et être authentifié pour déposer un commentaire.