Publié le: 07 Février 2008
Par: Penel Arnaud

Nice, ma préparation #3

Photo par

Traduction(s) : en es

Xtriathlon est partenaire officiel de l'Ironman France-Nice 2008, pour la troisième année consécutive. Raphaël Mentrel, un de ses rédacteurs, participera, en juin prochain, à cet énorme événement comme plus de 2500 athlètes internationaux. Nous avons ainsi décidé de faire profiter de la préparation de cet athlète "ordinaire" à tous nos lecteurs habituels, mais aussi à tous ceux, français et étrangers, qui ne connaissent pas encore le parcours et les contraintes de cet exceptionnel et énorme Ironman. Nous proposerons donc, tout au long de ces six mois que nous passerons avec Raphaël, une traduction de sa préparation en Anglais, Allemand, Espagnol et Italien, afin que vous ne manquiez aucun épisode de ce qui pourrait bien être "votre" préparation.
Voici le troisième volet de la préparation de Raphaël, plus particulièrement axé sur la description des choix de matériel pour la course.

La reprise de l'entraînement se passe merveilleusement bien et j'arrive même à respecter le principe de progressivité. En effet, après une première semaine à 8h30', la seconde a marqué 12h30'.
Les sensations sont très bonnes dans les trois disciplines et même si le manque de puissance est évident, je suis très confiant.
Pour m'aider à réaliser ma « performance » niçoise, outre un entraînement bien mené, un bon matériel est indispensable. C'est pourquoi de grands changements vont s'opérer dans ce domaine pour cette saison.

Pour la natation, exit la combinaison Orca Sonar et place à la toute nouvelle Sailfish One. Cette combinaison, conçue par le grand Jan Sibbersen, un des nageurs du circuit Ironman les plus rapides toutes catégories confondues, est d'une grande souplesse. Le néoprène aux très grandes qualités de glisse, de souplesse et de flottabilité lui confère de nombreux avantages.
Sans pour autant me transformer en dauphin, elle m'apportera très certainement un confort de nage supérieur au modèle que je portais avant, ce qui me permettra sans doutes d'approcher mes objectifs chronométriques et de faire des économies d'énergie nécessaires pour aborder la partie vélo assez frais.
Le vélo, parlons-en. La discipline où l'on passe le plus de temps, si tout se déroule correctement.
C'est aussi la discipline dont la performance dépend, outre vos qualités intrinsèques, directement du matériel. C'est donc un poste à ne pas négliger. Pour cette saison, je serais armé d'un cadre en carbone, mon premier, spécialement conçu pour le triathlon longue distance. Il sera aussi équipé de roues de 650, car je pense que c'est une très bonne taille de roues pour un vélo de Triathlon. Le vélo est plus petit, il présente moins de surface frontale car plus bas et le cadre peut être plus compact.
Tous ces détails font que ce vélo sera plus aérodynamique. Même si le parcours de Nice n'est pas des plus roulant, il ne faut rien laisser au hasard. De plus je compare ce parcours à Lanzarote, qui convient mieux à des rouleurs puissants qu'à des grimpeurs purs.

Voilà, vous savez tout ou presque du matériel que je vais utiliser, reste encore à définir les braquets pour le vélo, mais j'ai déjà ma petite idée la dessus… On en reparlera !

A bientôt
Raphaël

> fin de l'article

commentaires


Pas de commentaires pour le moment

Ajouter un commentaire :

Vous devez posséder un compte et être authentifié pour déposer un commentaire.