Publié le: 20 Février 2007
Par: Luc Micoud
Lien: http://www.fftri.com

Arbitrage : les réponses au quizz

Photo par Xtriathlon

La semaine dernière nous vous avons proposé de plancher sur quelques situations d’arbitrage à la fois complexes et courantes. Et c’est bien parce que nous pouvons tous rencontrer ces situations lors d’une seule saison, qu’il n’est pas inutile de mieux connaître notre réglementation qui de plus évolue chaque année
Retrouvez donc les réponses au quizz proposé précédemment accompagnées de précisions utiles

Question 1) Réponse a) aucune sanction
Sur un triathlon en format contre la montre par équipes, l’entraide entre coéquipiers est totalement autorisée. Elle peut aller de « poussettes » en natation ou en course à pied jusqu’à une aide à l’habillage ou le prêt de matériel (roues ou même le vélo entier). Seule contrainte, rester groupés et terminer au minimum à trois.

Question 2) Réponse a) aucune sanction
Comme expliqué ci-dessus, toutes les aides, au sein de l’équipe, sont autorisées dans un contre la montre par équipes, y compris apporter le vélo d’un copain jusqu’à la sorite du parc. Par contre un départ groupé à la sortie du parc est exigé, permettant au passage de savoir si vous partez à 5, 4 ou déjà plus que 3.

Question 3) Réponse a) aucune sanction la distance minimum à respecter est de 7 m donc 8m c'est suffisant. Toujours est-il que les arbitres n’ayant pas de double mètre à visée laser embarqué sur leur moto, ne pas titiller de trop près la limite des 7m paraît une bonne idée pour ne pas jouer avec le feu.

Question 4) Réponse d) pénalité (carton noir)
Un concurrent qui se fait dépasser doit laisser 7 m d’écart se former avant de revenir pour éventuellement redoubler et non pas 2 ou 3 m. De même le concurrent qui double ne doit pas se rabattre immédiatement mais attendre d’avoir créé un écart suffisant pour le faire. Bien sûr, les caprices du parcours (virages, resserrements, …) ne rendent pas toujours la chose aisée.

Question 5) Réponse c) carton jaune avec remise en conformité
Si l’organisateur l’a stipulé dans son règlement (annoncé dans la plaquette, affiché au retrait des dossards ou à l’entrée du parc) c'est le règlement il faut donc le respecter ! Prévoyez donc une petite mousse pour l’isolation de tuyaux de chauffage (petit truc utile) pour protéger votre bec de selle si celle-ci est fragile ou d’une valeur inestimable.

Question 6) Réponse a) aucune sanction. Et il fallait être subtil. Tant qu'il est dans le parc, l’athlète peut finir l’ajustement de son dossard, de son t-shirt, ou de son aquablade (voir plus bas). Par contre il doit être en conformité avec le règlement dès l’instant où il sort du parc. Cela rend notamment plus aisée la tâche des pointeurs et autres chronométreurs qui s’évertuent à prendre vos temps intermédiaires.

Question 7) Réponse f) Ce concurrent ne sera pas classé. Une fois passé la ligne les réponses b, c, d, et e ne servent a rien.

Question 8) Réponse e) disqualification (carton rouge). Bien sûr toute forme de violence à l’encontre d’un concurrent est prohibée. On suppose que l'arbitre a vu précisément qui est le batteur et qui est le battu.

Question 9) Réponse a) aucune sanction. C’est d'abord une question de sécurité que de permettre à un concurrent mal en point de se sortir de son mauvais pas. Dans ce cas de retour à la plage, le concurrent en question aura en plus allongé son parcours, rien de répréhensible en soi.

Question 10) Réponse a) aucune sanction. Comme pour la question 9, c’est d’abord une question de sécurité. Par contre, il n’a pas le droit de progresser à l’aide de la ligne d’eau ou de la bouée. On peut donc s’accrocher à tout ce qu’on trouve dans l’eau (sauf un concurrent) tant que l’on stoppe par ailleurs sa progression dans l’eau.

Notons par ailleurs deux importantes modifications de la réglementation cette année :
- Il sera formellement interdit de conserver son casque en course à pied, sauf dans le cas d’un run&bike. On voyait souvent les jeunes enfants conserver leur casque (pas toujours facile à ôter) ou des duathlètes le mettre en place dès la première course à pied, sur les épreuves sprint et super sprint. Ceci est désormais interdit.
- Les concurrents ayant l’habitude de n’enfiler que la moitié de leur trifonction/aquablade, et laissant une bretelle sous l’aisselle pour gagner un peu de fraîcheur ou d’aisance ne pourront plus le faire. Cette attitude de « Casanova fuyant un mari trompé sans avoir eu le temps de se rhabiller entièrement » sera proscrite. De plus les fermetures éclairs ventrales ne devront pas descendre trop bas sur le torse et surtout en aucun cas n’être ouvertes de haut en bas. La limite a été fixée au sternum.
Et rappelons que les walkmans, radios ou téléphones portables en marche sont prohibées en course.

> fin de l'article

commentaires


Pas de commentaires pour le moment

Ajouter un commentaire :

Vous devez posséder un compte et être authentifié pour déposer un commentaire.